Communiqués de presse

L'extension générale de la période de crédit à 8 ans va trop loin

La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national s’est penchée sur la loi sur les cautionnements solidaires liés au Covid-19 que le Conseil national traitera lors de la session d’hiver. Le PLR soutient cette loi qui fixe de bonnes conditions-cadres pour les crédits Covid-19 et fournit aux entreprises en difficulté, principalement des PME, les liquidités dont elles ont urgemment besoin. Jusqu'à présent, plus de 80 % des prêts ont été accordés à des petites entreprises comptant moins de dix emplois à plein temps. Nous saluons le fait que, contrairement au projet initial du Conseil fédéral, la commission ait l'intention d'étendre de façon ponctuelle la loi à des domaines spécifiques et, dans des cas exceptionnels, de prolonger à 10 ans le délai de remboursement. Initialement, le PLR préconise toutefois un délai plus court, comme l’a demandé le Conseil fédéral. Il s’agit, en parallèle, de créer les incitations appropriées pour que les entreprises concernées puissent rapidement se remettre sur pied et rembourser le prêt. Les solutions à fonds perdus ne sont envisageables que dans des cas particulièrement graves.

 

Lire la suite

Le PLR condamne l'initiative anti-PME de la gauche

L’initiative sur la responsabilité des entreprises prévoit que les entreprises établies en Suisse soient tenues pour responsables de toutes leurs activités à l’étranger, jusqu’à leur dernier fournisseur. Par le mécanisme du renversement de la charge de la preuve, toute entreprise, PME y comprises, est d’office considérée comme coupable si elle n’apporte pas la preuve qu’elle a surveillé toute sa chaîne d’approvisionnement. L’initiative fait peser une suspicion générale sur toutes les entreprises et crée un véritable monstre bureaucratique qui pourrait conduire des milliers de PME à la ruine. Le PLR s’allie à un large comité qui s'oppose fermement à cette initiative dangereuse et appelle la gauche à prendre ses responsabilités envers l'industrie.

 

Lire la suite

Un petit oui à la sécurité

La victoire de la gauche pourrait s'avérer être une victoire à la Pyrrhus. C'est maintenant à eux de montrer comment ils souhaitent respecter le fédéralisme et assurer une meilleure compatibilité entre la vie de famille et la vie professionnelle, sans cimenter les rôles traditionnels ou simplement répercuter les coûts sur la population et les entreprises. Le PLR met en garde depuis des années, désormais nos craintes sont devenues réalité. Les résultats du jour et la victoire de la gauche prouvent qu’utiliser des arguments parfois douteux pour tromper l'électorat suisse, sans pour autant proposer de solutions alternatives crédibles est une stratégie qui peut s’avérer payante. Point positif, la population a choisi la responsabilité en matière de sécurité aérienne, en soutenant l’acquisition de nouveaux avions de combat.

 

Lire la suite

Le Conseil fédéral doit rapidement obtenir les clarifications nécessaires

Aujourd'hui le peuple suisse s'est une nouvelle fois prononcé en faveur des accords bilatéraux – l’initiative de résiliation a été rejetée à une nette majorité. En raison de la clause guillotine, c’est l’ensemble du paquet des bilatérales 1 qui aurait été résilié. Le PLR se réjouit du résultat des urnes et soutient clairement la voie bilatérale, qu’il s’agit de sauvegarder et développer sur le long terme. La décision du jour sur l'initiative de résiliation n’est pas un OUI à l’accord institutionnel et ne change rien à notre position ni à nos demandes de concrétisation. Désormais la balle est dans le camp du Conseil fédéral qui doit enfin trouver des solutions viables aux questions ouvertes et s'atteler à clarifier ces positions avec Bruxelles.

 

Lire la suite

Les conditions-cadres pour l’emploi doivent être améliorées sans délai

Aujourd'hui, lors du vote sur l’ensemble, le PLR a clairement exprimé son soutien à la loi Covid-19 qui fournit la base juridique nécessaire aux mesures édictées dans les domaines de la santé, de l’asile, de la justice et de la culture. Dans l’élaboration de cette loi, nous avons contribué à accroître le soutien aux branches gravement touchées et aux indépendants. Nous avons également veillé à ce que les pouvoirs du Conseil fédéral soient limités et que la loi ne s’applique que jusqu’à la fin de 2021. Nous entrons maintenant dans une nouvelle phase. Il s'agit désormais de créer les conditions optimales pour que les entreprises puissent maintenir, voire créer des emplois malgré la crise. Par ailleurs - surtout en vue de l’hiver qui approche - nous avons besoin de tests rapides et de données plus précises et plus transparentes.
 

Lire la suite