Communiqués de presse

Une procédure ouverte et transparente

La conférence des présidents de partis cantonaux a défini aujourd'hui la composition de la commission de sélection de la nouvelle présidence, le profil requis pour cette fonction et la procédure à suivre. Le processus sera mené de manière publique et transparente.

Lire la suite

Le PLR soutient le partenariat social

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux veut un marché du travail libéral et flexible, où le partenariat social compte et où des places de travail sont créées grâce à de bonnes conditions-cadre. Nous exigeons une application conséquente des mesures d'accompagnement actuelles de la libre-circulation des personnes, tout comme des mesures ciblées pour mieux combattre le travail au noir. Nous refusons fermement un renforcement des mesures administratives, qui touchent systématiquement tous les secteurs et toutes les entreprises. Le PLR refuse des propositions faites par le Conseil fédéral aujourd'hui.

Lire la suite

Trois libéraux-radicaux sont aux perchoirs pour l'année 2016

Le groupe libéral-radical clôt cette session sur une note positive. Il se réjouit de l'année 2016 qui verra Johann Schneider-Ammann présider le Conseil fédéral, Christa Markwalder présider le Conseil national et Raphaël Comte présider le Conseil des Etats. En bref, les principaux thèmes abordés durant ces trois semaines ont été :

Lire la suite

Le PLR se bat pour une prévoyance vieillesse durable et équilibrée

Aujourd'hui, le Conseil national a rejeté l'initiative « AVSPlus » proposée par la gauche et les syndicats. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux est satisfait, cette initiative aux faux-semblants de solution miracle sera soumise au vote populaire en 2016 après le rejet net des deux chambres fédérales. Fidèle à sa ligne populiste et redistributrice, la gauche propose d'augmenter les rentes selon le principe de l'arrosoir, au moment où l'AVS fait face au défi le plus important de son histoire. Le PLR défend une prévoyance vieillesse durable et équilibrée.

Lire la suite

Le PLR dépose deux interpellations

Le groupe parlementaire libéral-radical fait face à l'activisme des autorités. Avec les programmes tels que SuisseEnergie et d'autres publications d'informations plutôt agressives, la Confédération devient un vrai bureau de campagne. En principe, le fait que la Confédération continue sa lutte pour une utilisation plus efficace de l'énergie est digne d'éloge. Il est cependant gênant qu'un objet politique soit promu, alors qu'il n'a toujours pas été accepté au parlement. La Confédération fait également preuve d'une grande implication pour son programme d'efficacité énergétique pour les PME. Encore une fois, cela semble être une bonne initiative, mais elle entre en concurrence directe avec les prestataires privés, ce qui ne relève clairement pas de sa mission.

Lire la suite