Communiqués de presse

Davantage d’aides aux cas de rigueur, pas d’ouvertures dominicales

La Chambre haute a été, aujourd’hui, le premier Conseil à traiter de la modification de la loi Covid-19. Il s’agissait, avant tout, de faire en sorte que les entreprises suisses qui ont été touchées par les fermetures puissent bénéficier d'un plus grand soutien grâce à l’extension des contributions à fonds perdu. Les conseillers aux États PLR se sont engagés avec succès en faveur d'un soutien ciblé aux grandes entreprises, qui protège également contre les abus. Par ailleurs, la suppression du délai de préavis pour la réduction de l’horaire de travail a été une nouvelle fois prolongée. Les entreprises fondées avant le 1er octobre 2020 devraient également pouvoir prétendre à l’aide destinée aux cas de rigueur. Le PLR salue ces décisions mais se dit déçu que l'augmentation du nombre d'ouvertures dominicales ait été rejetée. Il appartient maintenant au Conseil national de faire en sorte que cette demande en faveur des PME puisse aboutir.

Lire la suite

La gauche rejette les bons d’achat « médias » pour les jeunes

L'industrie des médias vit des temps difficiles en raison de la baisse des recettes publicitaires et de l’augmentation de la consommation de l’information en ligne. Une aide financière rapide est, dès lors, nécessaire. Cependant, le paquet d’aide aux médias reste un sujet controversé au sein des deux Chambres. En septembre 2020, au Conseil national, le centre-gauche s’était opposé à apporter une aide rapide à la presse. Un éventuel soutien financier direct aux médias en ligne constitue le nœud du problème. Comme alternative, le PLR propose d’offrir des bons d'achat « médias » aux jeunes adultes. Cette solution a été rejetée par une majorité de gauche au Conseil.

Lire la suite

Renforcement de la place financière suisse

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux se réjouit que la révision de la loi sur le blanchiment d'argent ait finalement été sauvée dans la dernière ligne droite, et que grâce à des compromis, une alliance contre-nature et donc un échec final aient pu être évités. Grâce à cette révision, la Suisse satisfait une grande partie des recommandations du Groupe d’action financière (GAFI) et se conforme ainsi aux normes internationales. Le rejet de réglementations plus strictes en matière de blanchiment d'argent par le PS et les Verts est paradoxal et incompréhensible.

Lire la suite