Communiqués de presse

Bilan du groupe parlementaire libéral radical à la mi-législature 2011-2015

Assumer le rôle de force libérale du centre-droite n'est pas devenu tâche plus aisée lors de cette législature. En comparaison avec les années précédentes, les exigences pour obtenir la majorité sur des sujets qui touchent les milieux bourgeois ont augmenté. Malgré cela, le groupe parlementaire PLR.Les Libéraux-Radicaux a rencontré du succès au cours de cette demi-législature, en particulier dans la révision de la loi sur l'asile, dans le renforcement des exigences pour la loi sur la nationalité ainsi que dans l'amélioration des clauses du contrat d'achat des avions de combat Gripen. L'échec de la 6ème révision de l'AI et le refus d'une TVA à taux unique sont le revers de la médaille. Dans les années à venir, le groupe parlementaire LR mettra tous ses efforts en œuvre afin de poursuivre la voie libérale à succès – par amour de la Suisse.

Lire la suite

Les mesures présentées sont un premier pas positif pour le PLR

Le Conseil fédéral fait un premier pas positif aujourd'hui avec le message présenté en matière de politique financière. Ainsi, il renonce à un renforcement du droit pénal fiscal interne et veut rapidement augmenter le nombre d'accords de double imposition grâce à des modifications. Au lieu d'imposer des règles compliquées, le Conseil fédéral devrait plutôt mettre en œuvre les standards internationaux existants, à l'image des autres places financières. En revanche, le PLR ne souhaite ni mélanger politique internationale et intérieure, encore moins un „Swiss Finish" excessif. Le PLR attend bien plus de pragmatisme en matière de politique financière. C'est dans cette optique que le parti présente un train de mesures pour une politique financière extérieure réfléchie.

Lire la suite

Le PLR est très satisfait de la session d'hiver et particulièrement du budget 2014

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux tire un bilan positif de cette session qui se termine aujourd'hui. En adoptant la réduction, soutenue par le PLR, de 150 millions de francs dans les charges de biens, services et d'exploitation de la Confédération, le Conseil national a envoyé un signal clair en faveur d'un budget 2014 équilibré. Les positions défendues par le PLR ont également été suivies, notamment le rejet de la caisse unique et la convention de double imposition avec la France. De plus, nos efforts envers la compétitivité de la Suisse et pour des emplois sûrs se sont vus récompensés : le Conseil national a refusé l'initiative pour des salaires minimums et l'accord de libre-échange avec la Chine a été adopté – par amour de la Suisse.

Lire la suite

Le Conseil national refuse cet accord fiscal déséquilibré en faveur de la France

Le Conseil national a aujourd'hui prononcé un rejet clair de la convention de double imposition (CDI) en matière de successions avec la France. Le PLR se réjouit de cette décision. Cette nouvelle CDI avalisée par le Conseil fédéral est totalement désavantageuse pour la Suisse. Non seulement, elle viole le principe de la taxation au domicile du défunt et elle est défavorable aux citoyens de notre pays résident en France.

Lire la suite

Le PLR se réjouit du NON du Conseil national à cette initiative dangereuse

Aujourd'hui, le Conseil national s'est clairement prononcé contre l'initiative sur les salaires minimums. Une décision qui réjouit Le PLR.Les Libéraux-Radicaux. Les salaires en Suisse sont 43% plus élevés que la moyenne de l'OCDE, et en comparaison internationale, moins de personnes travaillent dans les catégories salariales les plus basses. Grâce à un marché du travail libéral et au partenariat social, la Suisse a l'un des taux de chômage les plus faibles. Un dictat salarial de l'Etat mettrait en danger ce système avantageux et placerait au chômage les employés aux salaires les plus bas.

Lire la suite